L’AOP Huile d’Olive de Nîmes

Contrainte d’assumer des coûts de production plus élevés que ceux de ses voisins (très faibles volumes et coût de main d’œuvre plus élevé), l’Oléiculture française joue la carte de l’authenticité et de la diversité avec les Appellations d’Origine Protégées.

1ère AOP Oléicole du Languedoc-Roussillon, l’AOP Huile d’Olive de Nîmes est née de la rigueur du travail des hommes. Elle est de fruit d’une sélection intraitable de variétés, la garantie d’une traçabilité irréprochable et d’un contrôle exigent de son élaboration. Grâce à la Picholine, elle révèle une légère amertume et une pointe d’ardence qui lui confère une fraîcheur et une intensité aromatique incomparable.

L’AOP Huile d’Olive de Nîmes est d’ici est de nulle part ailleurs

Producteurs et mouliniers accordent une attention particulière à la qualité des olives et aux conditions d’élaboration de l’huile.

Le producteur doit respecter le cahier des charges de l’AOP : densité de plantation, variétés, entretien du sol, taille…, jusqu’au moment de la récolte où la date d’ouverture de récolte doit être respectée.

Une qualité garantie…

L’état sanitaire des fruits est d’une importance primordiale pour obtenir une huile d’olive de grande qualité. Elles sont apportées au moulin dans un délai maximum de 3 jours et l’huile doit être composée d’au moins 70 % de la variété Picholine. Fraîchement sortie du moulin, elle est soumise à une analyse en laboratoire, puis à un contrôle de sa typicité organoleptique par une commission de dégustation composée de jurés entraînés.